Archives de catégorie : Inspiration jardin

Les Carex au jardin

Nom latin : Carex Nom vernaculaire : Laîche Famille : Cypéracées

Carex pendula - Gravure

Carex pendula – Gravure

Le vaste genre Carex compte plus de 1500 espèces de vivaces rhizomateuses formant de belles touffes aériennes. D’origines très diverses (régions tempérées, arctiques, mais aussi tropicales de hautes altitudes) ils ont en commun de croître en zones marécageuses, au bord de l’eau et d’apprécier un sol frais. Selon les espèces, la taille de la plante peu considérablement varier : de 10 cm en tous sens pour le petit Carex Firma, à 2 m d’étalement et 1,5 m de hauteur pour le plus imposant Carex pendula.

Consulter notre Notre collection de laiches

Les feuilles graminiformes sont linéaires et robustes, souvent coupantes, elles peuvent atteindre 75 cm de longueur; La base de la tige est de section triangulaire, elle engaine la tige solidement et ne comporte jamais de nodosité. Les feuilles des Carex ont une forte valeur ornementale surtout pour les variétés panachées ou colorées.

Continuer la lecture

Plantes vivaces originaires d’Afrique du Sud

Afrique du SudAfrica !

Réussir la multiplication d’espèces botaniques et vous les proposer à la vente est pour nous, jardiniers et producteurs, une grande joie.

Avec les années, notre catalogue en ligne vous invite à un fabuleux voyage botanique à travers les régions du Globe.

Nous vous invitons, aujourd’hui, à découvrir nos plantes vivaces originaires d’Afrique du Sud !

https://www.leclosdarmoise.com/8__afrique-du-sud

Plantes vivaces au jardin

Digitalis purpureaLes plantes vivaces sélectionnées pour vous sont des ingrédients de base pour des jardins comme on les aime : pleins de spontanéité, de charmes anciens, d’humour car elles nous réservent bien des surprises !

Elles présentent un choix considérable de formes, de couleurs, de textures et de parfums pour un jardin pas comme les autres où cohabitent l’espèce rare du botaniste, l’extravagante dernière obtention horticole et la simple d’autrefois.

Continuer la lecture

Le Jardin blanc

Le jardin blanc au crépuscule - Henri Le Sidaner

Le jardin blanc au crépuscule
(Henri Le Sidaner – 1912)

Le plus bel exemple de jardin monochrome est celui du Château de Sissinghurst, dans le Kent, mis en scène par la poétesse et jardinière Vita Sackville-West (1892-1962). Une réaction minimaliste à l’exubérance de couleurs de la vague impressionniste ou l’expression d’un élan de paix à l’aube du XXe siècle, le jardin blanc concentre la symbolique occidentale du blanc.

Plus une valeur qu’une couleur, le blanc symbolise la pureté, la paix, l’innocence, la vie.
Continuer la lecture

Le jardin en mars, calendrier des travaux

printempsDicton du mois : « En mars quand le merle a sifflé, l’hiver s’en est allé. »

Si les hirondelles ne sont pas encore arrivées, le printemps pointe tout de même le bout de son nez. Mars est un des plus beaux mois de l »année, celui où la nature renaît et où le jardinier sort de son terrier. Mars est le temps des semis et des plantations. 

Continuer la lecture

Les couleurs au jardin

Arc en ciel au jardinLes spécialistes sont unanimes : la couleur donne vie au jardin, le dotant d’une atmosphère particulière. Une couleur peut tantôt apaiser l’esprit, tantôt exciter,mais elle laisse rarement indifférent. Les couleurs se veulent donc un moyen d’expression incomparable. Comme pour la décoration intérieure, il est possible de les utiliser avec audace ou subtilité.

 

Bien entendu les couleurs ne sont pas toujours les mêmes dans un jardin : elles changent suivant le temps qu’il fait et se métamorphosent avec les saisons.

Continuer la lecture

Les tulipes botaniques au jardin

Les tulipes botaniques sont d’une excellente pérennité et d’une bonne adaptation à des conditions de culture difficile ou plus naturelles : une rocaille sèche, une terre ingrate, une auge, un talus brûlés par le soleil. Les tulipes botaniques sont si différentes des tulipes horticoles (que nous aimons, aussi !, pour leurs somptueuses floraisons printanière) que l’on oublierait presque leur origine commune.

Commençons par une petite histoire … Il était une fois un sultan amoureux d’une fleur. Il s’appelait Soliman le Magnifique (1520-1566). Il régna sur une immensité allant des rivages de la Méditerranée aux contreforts de l’Himalaya et fit de la tulipe l’un des symboles de la culture ottomane.
Jalousement gardée, ce n’est qu’à la fin du XVIème siècle que la tulipe botanique arriva en Europe et que l’on assista à ses premières hybridations…

Tulipa sylvestris

Tulipa sylvestris

Louis XVI l’adopta. Les bourgeois hollandais se l’arrachèrent. La tulipe hybride devint une incontournable des jardins princiers et une véritable monnaie d’échange. La tulipomanie s’arrêta brutalement en 1637 avec la fin de la spéculation et la ruine de biens de passionnés ! La tulipe tomba peu à peu dans l’oubli. Délaissée, rejetée, elle doit sa renaissance à la persévérance des jardiniers hollandais qui créèrent la tulipe moderne que nous connaissons aujourd’hui.

Le monde continue invariablement de changer … Le caractère artificiel de notre société, l’attirance pour une authenticité font que la tulipe botanique fait son apparition dans nos jardins ! Elle méritait bien notre attention !

 

 

Continuer la lecture