Persicaria, une plante vivace facile à vivre

Persicaria, gravure de 1885

Persicaria, gravure de 1885

 

Le genre Persicaria (anciennement nommé Polygonum), de la famille  Polygonaceae est présent à peu près partout dans le monde : Europe, Amérique du Nord, Himalaya, Asie du sud-est, Japon…

Il regroupe une centaine d’espèces de vivaces souvent rhizomateuses, caduques à persistantes. Elles ont toutes deux points communs : Les nœuds de leurs tiges  sont renflés et leurs floraisons se présentent sous la forme d’épis colorés.

 

 

Un peu de botanique

La famille des Polygonaceae regroupe un ensemble de plantes cosmopolites originaires pour la plupart des régions froides de l’hémisphère nord. Elles sont facilement reconnaissables par la présence d’un manchon au dessus du point d’insertion du pétiole de la feuille (ochrea).

En savoir davantage sur la famille des Polygonaceae

Citons pour les plantes les plus communes de nos jardins : Rheum, Rumex, Muehlenbeckia, Eriogonum

Le genre Persicaria dans nos jardins

Si le genre Persicaria hérite de l’image négative de la très célèbre renouée du Japon, plante invasive introduite en 1825, la plupart de ses espèces restent sagement installées au jardin et nous offrent une rare et longue floraison de mai à octobre !

Facile à vivre, d’une bonne rusticité, elles s’adaptent à bien des situations et à presque tout type de sol à condition de le maintenir frais à humide durant leur période végétative.

Au jardin, nous retiendrons essentiellement trois espèces P. amplexicaulis, P. bistorta et P. affinis.

Persicaria 'Black Field'

Persicaria ‘Black Field’

La première forme de belle touffe érigée et une haute floraison en épis. Plante de bonne terre de jardin, nous l’associerons en mixed-border avec des graminées à feuillage chatoyant(Panicum, Miscanthus, Schizachyrium),  d’autres plantes vivaces hautes (Helenium, Monarda, Echinacea,Aster…) dans un jeu de contraste de forme de fleurs (marguerite) ou de couleurs


Persicaria bistorta 'Superba'

Persicaria bistorta

La seconde est originaire d’Europe. Son cultivar Persicaria bistorta ‘Superba’ forme une superbe touffe ronde et une floraison en épis compact dès le mois de juin. La plante donne alors  un accent vertical au massif. Elle particulièrement adaptée à une culture en sol lourd et humide voire marécageux.




Persicaria affinis

Persicaria affinis

La troisième est une précieuse alliée pour lutter contre les mauvaises herbes. Persicaria affinis, originaire de l’Himalya, est un bon couvre-sol pour bordure de massif, banquette, au pied d’un mur. Plante stolonifère, elle s’étale rapidement. En parterre soigné, nous limiterons son développement par la pose d’une barrière anti-racine.Plante semi-persistante, son feuillage rougeoie à l’automne. Floraison en épis de  10 cm à 20 cm de longueur de juillet à fin septembre.

Persicaria campanulata

Persicaria campanulata

Les botaniques ne sont dénuées d’intérêt ! Citons Persicaria campanulata, une plante à la floraison charmante et parfumée, Persicaria scoparium (Polygonum equisetiforme) et ses longues tiges échevelées, Persicaria virginiana (Polygonum filifome) et son étrange floraison en lampion rouge-sang, Persicaria microcephala et son superbe feuillage marbré…

Retrouver la liste des Persicaires inscrites à notre catalogue

Entretien des Persicaria

Arrosage si nécessaire en cours de végétation. Rabattre les touffes en fin de végétation. Paillage d’un compost de feuilles à la sortie de l’hiver. Division des souches au printemps.

Un point c’est tout !

Pour aller plus loin

Chris Ghyselen passionnés par les Persicaires est l’obtenteur de la variété Persicaria ‘Black Field’ et de bien d’autres encore ! (http://www.persicaria.be/)
Emission Jardin et Loisir de la RTBF  (vidéo) : Les persicaria de Chris Ghyselen
Francis Peeters : Persicaria affinis ‘Donald Lowndes’
Description de l’espèce Persicaria affinis : Kew, Royal Botanic Garden

Share