Le jardin en mars, calendrier des travaux

printempsDicton du mois : « En mars quand le merle a sifflé, l’hiver s’en est allé. »

Si les hirondelles ne sont pas encore arrivées, le printemps pointe tout de même le bout de son nez. Mars est un des plus beaux mois de l »année, celui où la nature renaît et où le jardinier sort de son terrier. Mars est le temps des semis et des plantations. 

Si à la pépinière, on s’active à préparer notre nouvelle collection 2013/2014, dans les jardins, les jardiniers préparent leurs massifs de demain : plantation des plantes vivaces , semis des fleurs rustiques et fin des travaux de nettoyage.

Plantes vivaces & Graminées

1- L’envie de jardiner est forte. Mais les gelées matinales sont encore présentes et appellent à la prudence. Il faut continuer à surveiller le bon paillage des plantes vivaces et vérifier toutes les protections contre le froid déjà en place.

Mars est le mois idéal pour terminer les travaux de nettoyage des massifs et tailler les plantes vivaces : perovskia, lavande, gaura, sauges arbustives, santolines, ballotes, graminées caduques. Binez entre les plants, ôtez les tiges mortes et le feuillage flétri, arrachez les mauvaises herbes et faites un apport d’amendement organique (paillage de fumier de ferme, de compost, fumure de fond avec un engrais organiques complet à libération lente). Vérifiez le tuteurage et l’étiquetage des plants.

2 – Le mois de plantation des plantes vivaces. Toutes nos plantes sont cultivées à l’extérieur et sont déjà acclimatées aux conditions de culture de votre jardin. A la pépinière, les plantes vivaces redémarrent leur végétation et nous enchantent déjà de leur première floraison. Si le temps est doux, plantez les jeunes sujets issus de semis et les plantes exigeant une division des touffes ou un déplacement. Plantez les vivaces rustiques commandées au préalable. Mettez en place les semis de pois de senteur faits en automne. De nombreux bulbes hâtifs se manifestent déjà par leur floraison éclatante. Coupez les tiges de fleurs fanées pour permettre au bulbe de moins se fatiguer et de conserver de meilleures réserves pour une floraison future. N’hésitez pas à diviser les touffes trop denses de crocus et perces neige après la floraison. En zone méditerranéenne, prélevez les rejetons d’Agaves et d’Aloès et replantez-les en place dans un mélange sableux bien drainé. Divisez les rosettes de Sédum et de Sempervivum..

Au potager

Si les gelées sont encore à craindre, mars est tout de même le mois de démarrage des travaux au potager. – Terminez le travail du sol et des apports de fumure de fond. Au delà, engrais ou amendements ne pourront pas être rendus suffisamment assimilables par les plantes.

– Ameublissez la terre laissée libre sans la retourner pour l’aérer. – Préparez les planches de culture en vue de futurs semis et plantations. Binez les plantations de l’automne. – Découvrez progressivement les légumes protégés si le temps le permet. – Effectuez un nettoyage des plants de fraisier et binez légèrement la terre. Faites un apport d’engrais « spécial fraisiers ». – Semis direct en pleine terre : Légumes racines: Ail blanc, Betterave, Carotte, Échalote à planter et Échalote de semis, Oignon, Pomme de Terre et Radis. Légumes feuilles et fleurs: Bourrache Officinale,Cerfeuil commun, Ciboulette, engrais verts (Féverole, Orge, Moutarde blanche), Moutarde rouge de Chine, Persil, Poirée, Pourpier d’Hiver et Roquette. Légumes fruits : Fève, Pois nain et mange-tout. – Semis sous châssis froids : Céleris rave, Chicorée frisée, Chou de Milan, Chou cabus, Chou chinois Pet Tsaï Bilko F1,Laitues (Batavia, beurre, pommée et romaine), Poireaux, Chou Brocolis, Chou chinois Tah Tsaï – Semis sous abris chauffés : Aubergine, Courgette, Céleris à cotes, Concombre, Epinard, PAtisson, Piment, Tomate (sauf les les tomates cerise), Melon, fenouil… Consulter notre calendrier des semis et notre dossier sur les semis au potager, rappel de quelques conseils de base

Semis des fleurs annuelles rustiques

Semez les variétés les plus résistantes : Pavot, Eschsholzia, Lin bleu, Nigelle, Bleuet, lupin annuel… De culture facile, elles apportent couleur et diversité aux massifs et aux bordures d’allées sans risquer de concurrencer les plantes vivaces déjà en place. Souvent mellifères, elles assurent un garde mangé à la faune auxiliaire du jardin, du papillon aux chrysopes… Dans un sol sec ou très léger, tassez légèrement la terre au dessus des graines à l’aide du dos d’un râteau pour conserver l’humidité et ainsi favoriser la germination. En zone méditerranéenne, semez en place les Capucines, Immortelles, Les lavatères, le pourpier, les Belles de nuit, les Coleus … Consulter notre catalogue de graines de fleurs annuelles

Rosiers

La plantation des rosiers à racines nues est à proscrire : Il est bien trop tard ! Terminer impérativement la taille des rosiers remontants. La taille a pour but de leur maintenir un port correct en faisant disparaître le bois mort et les branches mal placées qui empêchent la plante de respirer et le soleil de bien pénétrer en son cœur. Si vous devez planter un rosier en conteneur vous pouvez encore le faire jusqu’en mai. Sachez cependant que plus vous planterez tard au printemps, plus les branches seront taillées courtes. Cette taille sera suivie d’un traitement à la bouille bordelaise. Binez les massifs de rosiers en place et faites un apport d’amendement organique (paillage de fumier de ferme, de compost, fumier déshydraté) et paillez leur pied avec un mulch (Lin, Chanvre, Fibralgo, BRF, écorces de pin qui acidifieront un sol trop calcaire). Une terre équilibrée est synonyme de rosier en bonne santé.

Pelouse

Pour l’implantation d’une nouvelle pelouse : Poursuivez le travail qui a été commencé en automne par un labour. Enlevez soigneusement les racines et mauvaises herbes. Ratissez le sol pour obtenir une bonne couche arable et ôter les pierres. Pour évitez un désherbage fastidieux attendez deux semaines avant de semer pour laisser le temps aux herbes indésirables de germer, vous n’aurez plus alors qu’à les arracher. Pour favoriser l’implantation des graines, répandez un engrais complet  (50g /m²) et ratissez légèrement pour le faire pénétrer. Choisissez votre mélange de graines en fonction de l’usage que vous voulez faire de votre pelouse : jeux, sport, ornement, prairie

Travaux divers

Au tas de compost. Nous récoltons le fruit d’une année de compostage car les besoins vont bientôt être très importants tant au potager qu’au jardin d’agrément. 1 – Démarrer un nouveau tas de compost en utilisant les derniers apports du précédent tas. 2 – Tamisez le compost mûr. Les refus seront incorporés au nouveau tas qui recevra vos déchets de cuisine, de tonte et de taille. Stratifiez ces résidus en alternant de temps à autre une couche de terre riche en fumier pour réensemencer en bactéries ce qui accélèrera la décomposition. Pour favoriser l’installation des oiseaux, commencez à poser des nichoirs. Il n’est plus utile de les nourrir sauf en cas de gelées ou de grands froids.

Share