Le jardin en février, calendrier des travaux

Le dicton du mois : « fleur de février, ne va pas au pommier » Si les jours rallongent et que le jardin commence à s’éveiller, la prudence est de mise. Février reste officiellement le dernier mois de l’hiver. Selon les régions les températures restent très basses et les chutes de neiges fréquentes. Pas de précipitation ! Les premières plantations peuvent avoir lieu hors période de gel pour les plantes rustiques et les premiers semis au potager dès la deuxième quinzaine de février si le réchauffement du sol est effectif.

C’est le moment de … au jardin d’ornement

Mettez à profit ces dernières journées de repos hivernal pour penser aux futures plantations, commander les plantes vivaces et les graines potagères et florales en sachant qu’une fois réservées, vous pouvez choisir leur date de livraison

Plantes vivaces & Graminées

1 – C’est le réveil de la nature Les plantes vivaces bulbeuses entrent en floraison et les Hellébores, les pulmonaires, les primevères, Epimedium commencent à fleurir. L’envie de jardiner est forte.

Mais les gelées matinales sont encore présentes et appellent à la prudence. Il faut continuer à surveiller le bon paillage des plantes vivaces et vérifier toutes les protections contre le froid déjà en place. Février est le mois idéal pour nettoyer et amender les massifs et rocailles.

Les mixed-border anciennement plantés nécessitent un apport d’engrais faible en azote mais bien dosé en potasse et en acide phosphorique comme la poudre d’os, la corne broyée ou encore les cendres de cheminée qui ainsi recyclées assureront santé et floraison abondante. L’apport d’engrais doit être effectué avant un léger griffage du sol (sur 5 cm de profondeur) pour que les racines futures puissent en profiter.

Alternativement, un compostage en surface peut être opéré suivi d’un léger griffage. Le mélange terre / matière organique facilitera le travail de la micro – faune du sol et la matière organique sera assimilée rapidement au bout de quelques semaines. Les plantations doivent avoir lieu en dehors des périodes de gel.

On profitera de ce calme relatif au jardin pour penser son jardin futur, avant la frénésie du mois de mars, et commander ses plantes tout en choisissant une date de livraison propice aux plantations

2 – Une attention particulière doit être portée aux plantes frileuses . Une journée qui s’annonce printanière ? Aérer les plantes protégées par un voile d’hivernage ou par un paillage protecteur et, également, celles rentrées sous abris. On en profitera pour éliminer les parties abîmées et arroser les plantes si besoin. Pensez à bien nettoyer votre sécateur après intervention sur une plante malade ou infestée de parasites afin de ne pas propager les maladies. Les parties atteintes doivent toujours être brûlées.

3 – planter une agapanthe en pot. L’agapanthe est une bonne plante pour une culture en pot : une longue floraison, un port élancé. Choisir un contenant de 35 cm de diamètre minimum et faire un mélange à part égale de bonne terre de jardin, de compost riche (fumier) et de sable grossier. Débuter sa culture sous abris dans un garage, une serre ou une véranda car l’agapanthe est une plante frileuse.

Au potager

Rosiers

Taillez les rosiers remontants après la deuxième quinzaine. Elle sera suivie d’un traitement à la bouille bordelaise et d’un premier apport de fumure organique au pied des rosiers.

Pelouse

Continuez la préparation du sol pour les semis de printemps.
Pour les pelouses anciennes pensez à les scarifier pour les aérer et à les ratisser régulièrement pour éviter les accumulations de végétaux en décomposition. Un léger apport d’engrais organique azoté peut déjà être envisagé s’il ne gèle pas.

Travaux divers

Au tas de compost. Nous récoltons le fruit d’une année de compostage car les besoins vont bientôt être très importants tant au potager qu’au jardin d’agrément. 1 – Démarrez un nouveau tas de compost en utilisant les derniers apports du précédent tas pour l’activer. 2 – Tamisez le compost mûr. Les refus seront incorporés au nouveau tas qui recevra vos déchets de cuisine, de tonte et de taille.

Entretien du matériel.

Profitez du temps que l’hiver vous laisse pour entretenir vos outils en les nettoyant, les affûtant et les graissant. Stockez-les à l’abri des intempéries. Ménagez un bac à sable sec dans lequel vous plongerez les outils après utilisation : les qualités abrasives du sable en font un bon nettoyant. Opérez un nettoyage scrupuleux des pots non utilisés avec de l’eau javellisée, mais aussi des cloches et des châssis avant leur mise en service. Révisez votre tondeuse et votre tronçonneuse : vidange, vérification des bougies, affûtage de la lame.

Share