Jardin sur gravier

 

Le jardin sur gravier peut être le résultat d’une volonté paysagère: Le jardin méditerranéen, le Jardin sec ou d’une action technique : répondre aux exigences culturales des plantes, adaptations aux conditions climatiques.

 

L’évolution négative de notre « bon vieux climat tempéré » mettent aussi en évidence l’intérêt du jardin sur gravier. Dans un premier temps, nous verrons en quelques points les atouts de ce type de jardin, les règles de préparation du sol, l’aspect paysager dans le tracé du jardin, le choix des plantes.

Ci dessus, cette photo de rocaille en auge résume d’elle même les avantages de la culture sur gravier : – un mulch minéral : une régulation de l’humidité, – une mise en valeur des plantes.

Un mulch minéral : Le gravier évite le lessivage du sol par les pluies et limite le développement de la « mauvaise herbe ». Les semences présentes dans le sol ne peuvent pas germer. Il assure une fonction de drainage, facteur important de la réussite de culture de nombreuses plantes avec, indirectement, une résistance accrue au froid. Les plantes méditerranéennes, de bord de mer ou les alpines affectionnent ce type de milieu. Le collet au sec et les racines bien ventilées ! En été, il limite le dessèchement du sol

Jardin sur gravier

 

Par un effet de condensation au lever du jour, il maintient une légère fraicheur au pied des plantes. Si il est blanc ou clair, il réfléchit la lumière, donc moins de chaleur !

Enfin, il permet l’élaboration d’un formidable jardin avec une mise en valeur du port et du feuillage des végétaux. Le jardin parait aussi plus lumineux en hiver.

 

Couvrir un géotextile par du gravier ? C’est une solution technique pour limiter l’enherbement. A la pépinière, nous préférons ne pas en utiliser afin de laisser libre cours aux semis et aux boutures naturels. Le désherbage manuel du jardin sur gravier est rapide, le collet des adventices se décollant avec facilité. Nous n’avons qu’un seul ennemi (héréditaire à tout jardinier) : le liseron !

Port rond et port droit : le joli mariage du Verbascum olympicum et de la Stipa tenuifolia En premier plan : Euphorbia characias sp Wulfenii En arrière plan : Sedum x Matrona et Erigeron karvinskianus

Comme pour tous massifs de plantes vivaces et de graminées, la préparation du sol est une phase importante qui conditionne la réussite du jardin :

Désherbage du jardin sur gravier

Pour de petites surfaces, il peut s’opérer minutieusement à la main. Plus grandes, nous préconisons la pose de bâches plastiques tissées que vous trouverez facilement en magasins agricoles ou en jardineries. Le tissage du plastique permet le passage de l’eau et de l’air. Le sol peut ainsi continuer à vivre, à la différence de la solarisation où il s’agit d’une « mini désinfection » thermique du sol. Cette bâche est solidement fixée sur les côtés et doit rester en place durant un minimum de trois mois. La période idéale pour la mettre en place est donc le début du printemps. (Nous déconseillons fortement l’utilisation de désherbant chimique sur de grandes surfaces, car ils ne sont pas sans effet sur l’environnement)

Travail du sol et amendements du jardin sur gravier

Une bonne surprise ! Après quelques mois, nous constatons que la terre est propre et meuble. Restent Rumex et liseron que nous pouvons facilement enlever. Le sol peut être enfin travaillé en préparation de la future plantation. C’est à ce moment que l’on n’oubliera pas d’épandre du compost (3 kgs/m²), de la Patenkali pour l’apport de potasse (3 kgs/100 m²) et des amendements calciques si nécessaire en vue de corriger le pH du sol

Tracé du massif

De l’espace et des volumes généreux. Des perspectives et des points de mire bien définies. Un jardin sur gravier est un jardin libre où la plupart des espèces implantées aiment à se ressemer. On privilégiera une exposition ensoleillée et dégagée. On évitera la proximité de lisières, de bosquets d’arbres à feuillage caduque Les allées doivent être larges car la limite allée/massif n’est pas fixe et leurs bords seront colonisés rapidement. L’entretien et le ratissage du gravier doivent être facilités. Les limites gravier/terre, gravier/pelouse seront retenues (pavés, traverse de chemin de fer,…) Le port de chaque plante est mis en avant. On veillera à augmenter considérablement les distances de plantations et à privilégier le choix de plantes à port bien structuré, ex: Euphorbe, Sedum, Agave, Phormium, Graminées, Eryngium. On gagnera à créer un relief, à surélever les massifs de 10/30 cm. Les terrasses ou les allées très fréquentées (tondeuses, poussettes,…)seront dallées afin d’assurer le confort de la marche.

Jardin sur gravier

Jardin sur gravier

Choix des plantes

Une exposition ensoleillée et sèche. Une terre drainante, pas trop acide et plutôt pauvre. Un travail de contraste : port droit/port rond, forme définie/forme diffuse Voici les deux éléments dont nous avons besoin pour choisir nos plantes !

Quelques exemples de plantes vivaces et de bulbes à port droit : Allium hollandicum, Allium sphaerocephalum, Asphodeline lutea, Berbena bonariensis, Dierama pulcherrimum, Eryngium giganteum, Gaura lindheimeri, Kniphofia, Lychnis coronaria, Nectaroscordum siculum, Onopordium acanthium, Phlomis tuberosa, Verbascum bombyciferum

Quelques exemples de plantes vivaces à port rond : Achillea ‘Coronation Gold’, Achillea ‘Terracotta’, Achillea ‘Safran’, Allium tuberosum, Allium flavum, Anthemis EC Buxton, Artemisia camphorata, Artemisia ‘Valerie Finnis’, Bergenia sp, Diascia sp, Euphorbe characias, Euphorbe polychroma, Helleborus sp, Festuca glauca, Origanum sp, Lavande sp, Salvia officinalis sp, Santoline sp, Sedum ‘Autumn Joy’, Sedum x Matrona, Silene, Thymus sp

Des graminées : Agropyron magellanicum, Calamagrostis ‘Karl Foerster’, Miscanthus sp, Molinea ‘Transparent’, Stipa arundinacea, Stipa gigantea, Stipa tenuifolia, Festuca, Sesleria, Corynephorus

Quelques arbustes (à placer en fond de massif ou au milieu) : Abutilon, Buddleja, Cistus sp, Cotonaster, Lavatera sp, Tamarix, Rosa glauca, Melianthus major, Ligustrum, Rhus

Plantes tapissantes ou de bordures : Acaena sp, Allium tuberosum, Antennaria dioicia ‘Rosea’, Diascia sp, Euphorbe myrsinite, Euphorbe rigida, Fritillaria sp, Primula auricula, Saponaria sp, Saxifraga, Sedum cauticola, Sedum ‘Ruby Glow’, Sempervivum, Sisyrinchium, Thymus x citriodorus, Thymus serpyllum sp, Thymus longicaulis, Thymus praecox ‘Minor’, Veronica sp

Choix du gravier

Consultez les pages jaunes de votre annuaire ! Le coût du transport du gravier est élevé. On sélectionnera une carrière la plus proche de chez soi. N’hésitez pas à en visiter plusieurs et à juger de la qualité de la roche. Choisir une granulométrie entre 5 et 10 mm. Trop fin ou trop gros, il rend la marche difficile. Choisir un coloris clair : jaune ou gris clair. Éviter le blanc trop salissant. Le gravier a une densité de 1,8. Un mètre cube pèse 1.8 Tonne. Sachant que nous avons besoin d’une épaisseur de 3 cm, le poids à transporter peut être très conséquent. L’association galet/gravier met en valeur une transition, un palier, un bord de terrasse…

Entretien

Nettoyage et désherbage ! Le gravier doit rester propre et les plantes nettoyées et taillées régulièrement. Au niveau du désherbage, là c’est à vous de composer. On veillera à laisser les re-semis naturels en fonction de leur intérêt. Une Stipa qui pousse au milieu de l’allée peut être intéressante à garder. Par contre, on luttera sans merci contre les mauvaises herbes. Vous remarquerez qu’elles sont faciles à retirer. Il est possible d’utiliser un désherbant chimique. L’application se fera au pinceau dans les massifs, à la rampe dans les allées. Dans l’ensemble, le travail se trouve facilité : moins de désherbage, pas de binage. Et le résultat est toujours gratifiant.

Vous avez un projet d’implantation de jardin sur gravier

Pour information, nous vous invitons à consulter notre rubrique Plantes de rocaille, Plantes vivaces pour jardin sec et pauvre et, pour les jardiniers expérimentés notre gamme de plantes alpines pour rocaille … alpine !

Et enfin, n’hésiter pour nous demander des conseils …

Pour aller plus loin

Rocailles, The Royal Horticulture Society, Ed Marabout Côté Jardin.

Beth Chatto’s, Gravel Garden, Droughr-resistant planting throught the year.

 

Texte rédigé par Philippe Le Goff

Share